puissance du cheval / cheval vapeur

Le cheval au Moyen-Age

Modérateur : Andrieu Dervenn

Avatar de l’utilisateur
Andrieu Dervenn
Utilisateur en chef
Utilisateur en chef
Messages : 1448
Inscription : 01 déc. 2005 18:17
Localisation : Rebecq
Contact :

puissance du cheval / cheval vapeur

Message non lupar Andrieu Dervenn » 09 nov. 2011 10:12

Je suis tomber par hazard sur cette info!

Un cheval (l’animal) développe moins d’un cheval (l’unité de puissance).

Détails :

En pointe, sur quelques secondes, un cheval peut développer 14.9 ch, mais en moyenne sur des durées plus longues, finalement moins d’un cheval.

(résultats d’une expérience de 1993, par des biologistes qui, clairement, n’ont rien de mieux à foutre : Nature.com – horsepower from a horse )

A noter que la définition du cheval (vapeur) est assez floue, et que cette unité recouvre différentes valeurs de puissance, mais grosso modo autour de 740 W.

Le terme originel vient d’une expérience de monsieur Watt lui même (connu pour son moteur à vapeur), qui, pour fixer une unité de puissance correcte et marketable, constata en 1782 qu’un cheval de trait pouvait tirer autour de 32400 pieds*livres/minutes (déjà, avec les unités impériales, amuse-toi), arrondis à 33000…

Il est donc assez logique qu’un cheval développe à peu près un cheval. L’ironie du sort voulut qu’après coup on invente une unité de puissance beaucoup plus pratique (un Newton * mètre / seconde) et lui donne le nom de Watt lui-même.

A noter qu’un humain en bonne santé peut développer 1.2 Ch en pointe, et 0.1 presque indéfiniment. Un athlète bien entraîné peut pousser 0.3 ch sur plusieurs heures.

Revenir vers « Chevaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité