histoire de l'inquisition

Modérateur : Andrieu Dervenn

Avatar de l’utilisateur
Andrieu Dervenn
Utilisateur en chef
Utilisateur en chef
Messages : 1395
Inscription : 01 déc. 2005 18:17
Localisation : Rebecq
Contact :

histoire de l'inquisition

Message non lupar Andrieu Dervenn » 04 nov. 2009 11:15

L’Inquisition médiévale est un tribunal ecclésiastique d'exception chargé de lutter contre les hérésies. Elle est introduite devant les tribunaux ecclésiastiques par le pape Innocent III en 1199 et atteint son apogée lors de la répression du catharisme, suite à quoi son activité décline, concurrencée par les juridictions nationales. Au XVe siècle, l'Inquisition médiévale disparaît. D'autres formes d'inquisition sont apparues après : l'Inquisition espagnole, inféodée à la couronne d'Espagne, fondée en 1478, et l'Inquisition portugaise, fondée en 1531,

Très tôt, la papauté intervient ponctuellement pour assurer un meilleur contrôle de l'activité des inquisiteurs: 12 ans après avoir nommé les premiers inquisiteurs, dès 1248, par exemple, Innocent IV tente de rétablir une tutelle sur eux, plaçant ceux de la région d'Agen sous le contrôle de l'évêque du diocèse, en 1248. Cependant, les inquisiteurs considèrent qu'un tel contrôle va à l'encontre de l'efficacité de leur action. Outrés de cette entrave mise à leur mission, les juges dominicains se démettent.

Après l'apogée de la seconde moitié du XIIIe siècle, l'accumulation des requêtes dénonçant des abus persuade la papauté d'entreprendre une réforme d'ensemble. Clément V confie en 1306 une enquête concernant les inquisiteurs de Carcassonne à deux cardinaux, Béranger Frédol et Pierre Taillefer de La Chapelle. En 1311-1312, suite au concile de Vienne, il promulgue les constitutions Multorum querela et Nolentes, qui prescrivent la collaboration avec l'ordinaire pour les actes les plus importants de la procédure : recours à la torture (déjà autorisée depuis 1252, bulle Ad Extirpenda), sentence, contrôle des prisons, etc. Ici encore, l'Inquisition proteste contre ces nouvelles règles, le célèbre inquisiteur Bernard Gui dénonçant leur caractère selon lui contre-productif. En 1321, Jean XXII doit réitérer les règles dans sa constitution Cum Mathaeus.

Par la suite, l'évolution ira toujours vers plus de contrôle de l'inquisiteur, et une intégration croissante au fonctionnement judiciaire local. Progressivement, l'Inquisition devient une annexe du tribunal ecclésiastique, dont l'inquisiteur devient progressivement le procureur général avant la lettre.

Au XIVe siècle, l'attitude change : forts du développement de la centralisation et des administrations, les princes entendent contrôler eux-mêmes l'Inquisition. En 1302 et 1304, Philippe le Bel se pose comme arbitre dans le conflit qui oppose la population du Languedoc et l'Inquisition de Carcassonne[76]. Philippe obtient ensuite du pape la participation de l'Inquisition au procès contre les Templiers.

En 1403, le Parlement de Paris se saisit d'un conflit entre l'inquisiteur de Cambrai et l'archevêque de Reims, et tranche en faveur de ce dernier. En 1412, l'inquisiteur de Toulouse est arrêté, jugé trop inféodé à la papauté. En 1430, lors du procès de Jeanne d'Arc, son accusateur, Pierre Cauchon, insiste pour obtenir la collaboration du dominicain Jean Le Maître, vicaire de l'inquisiteur de Rouen, malgré les réticences de ce dernier. En 1485, l'inquisiteur de France s'affirme comme tel « par le Saint-Siège et le Parlement».

Instrumentalisée, appelée sur le devant de la scène en cas de besoin et reléguée en arrière-plan le reste du temps, l'Inquisition perd peu à peu sa substance, alors que ses prérogatives passent aux États. Même si des tribunaux subsistent à Toulouse et Carcassonne jusqu'au XVIIe siècle, elle disparaît en pratique au XVe siècle. Lors de la Réforme protestante, ce sont les Parlements français qui connaîtront des cas d'hérésie.

Il est difficile de produire un bilan chiffré de l'activité de l'Inquisition médiévale : les données sont tardives — donc situées à une époque où la répression est moindre — et localisées. Cependant, à titre d'exemple, on peut citer les éléments suivants :

À Turin, on répertorie 200 condamnations en un peu plus de 80 ans (de 1312 à 1395), parmi lesquelles : 22 peines capitales, 41 ports de croix et 22 peines médicinales (amende, pèlerinage, etc.)
L'analyse des archives de Bernard Gui a montré qu'en seize ans (1307-1323) d'exercice à Toulouse, il a prononcé 501 peines et 243 remises de peine, la plupart du temps pour mettre fin à une détention. Plus précisément, il ordonne 29 sentences capitales, 80 condamnations au bûcher concernant des cadavres exhumés, 13 peines de mur étroit (prison ferme), 231 peines de mur large (assignation à résidence) et 107 peines infamantes. Le plus important bûcher, ordonné le 5 avril 1310, fait 17 victimes.
L'historien Yves Dossat qualifie la peine du feu d'exceptionnelle, et souligne que « les exécutions massives ne sont guère compatibles avec un tel système de répression. » Quelques inquisiteurs se signalent néanmoins par leur zèle : Conrad de Marbourg ordonne de nombreux bûchers avant d'être assassiné. Robert le Bougre multiplie les exécutions lors de sa tournée de 1233-1234 à la Charité-sur-Loire puis de février-mars 1236 dans le Nord de la France. Le 13 mai 1239, au mont Aimé, 183 cathares, dont un seul « parfait », sont livrés aux flammes sur son ordre.

(source? je me souviens plus :lol: )
Avatar de l’utilisateur
Tan
Utilisateur en chef
Utilisateur en chef
Messages : 312
Inscription : 27 sept. 2010 13:39
Localisation : Mons

Re: histoire de l'inquisition

Message non lupar Tan » 15 févr. 2013 19:37

Aude a trouvé sa, c'est plutôt ...amusant ... :twisted:

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/2 ... quisition/
Avatar de l’utilisateur
Aude
Utilisateur accro
Utilisateur accro
Messages : 263
Inscription : 13 oct. 2012 16:15
Localisation : Mons
Contact :

Re: histoire de l'inquisition

Message non lupar Aude » 23 sept. 2013 17:44

Pour Nivelles j'essais de trouver des sources sur l'inquisition, les jugements de la sorcellerie, bref tout ca quoi... Et voici ce que j'ai trouvé :

- Le Malleus Maleficarum (« Marteau des sorcières », c’est-à-dire marteau contre les sorcières), est un traité des dominicains allemands Henri Institoris (Heinrich Kramer) et Jacques Sprenger, publié à Strasbourg en 1486 ou 14871.
Il connut de nombreuses rééditions. Sur Google on le trouve très facilement, que ce soit en latin, en anglais et ici j'en lis un en français (mais j'ai que 2/3 du PDF en FR...)
La première partie du livre traite de la nature de la sorcellerie.
La seconde partie explique comment procéder à la capture, instruire le procès, organiser la détention et l’élimination des sorcières.

Voici ce que j'ai su trouver du livre (version FR) :
http://www.fichier-pdf.fr/2013/02/19/ma ... rtie-1.pdf
http://www.fichier-pdf.fr/2013/03/01/ma ... rtie-2.pdf
Partie 3 ???

- Ensuite dans le grenier de Tan il y avait un livre sur l'inquisition, j'ai lu le début et entre lu les pages d'après, c'était plutôt XVIe mais quand même intéressant car il y a des jugements écrits et tout est sourcés, c'est ce que j'apprécie vraiment... Je n'ai pas le livre sous les yeux mais dès que je l'ai j'y met les références.

- Le dernier Histoire et images médiévales parle de "Paradis et Enfer".

- J'ai aussi écrit un dossier sur la Simple Médecine qui regroupe pour le moment 79 plantes, (et j'ai pas fini !) avec leurs propriétés médicinales de l'époque, et aussi certaines anecdotes "surnaturelles"...

Voilà si j'ai d'autres infos je les mettrais.

edit tiflo : aaa014
Cuirm lemm, lemlacht la cat.
Avatar de l’utilisateur
Tascha
Utilisateur moyen
Utilisateur moyen
Messages : 140
Inscription : 29 avr. 2016 07:42

Re: histoire de l'inquisition

Message non lupar Tascha » 27 juin 2016 11:51

Voilà, voulant me documenter un peu plus à mon tour , j'ai trouvé un pdf sympa 388 pg ... que je dois lire avant Namur ^^

http://www.liberius.net/livres/L_inquis ... 000205.pdf
Je ne sais pas encore ce que cela vaut mais je partage au cas où cela vous intéresse.


Un autre ...
http://www.dici.org/dl/fichiers/Inquisition.pdf



puis un en anglais:

http://historiayverdad.org/Inquisicion/ ... -Lea-2.pdf


et un prometteur L"Histoire de Linquisition en France 569 pg

http://booksnow1.scholarsportal.info/eb ... 01cauz.pdf


et un dernier ...
Histoire de l'Inquisition au Maoyn age 680 pg
https://ia600306.us.archive.org/6/items ... 01leah.pdf
Atro vita ad plenum - Croquer la vie à pleine dents

Revenir vers « Inquisition et engins de torture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité